PRESENTATION

La famille Van Geem, de Hamme à Alost

Par Van Geem Guido

Un arbre généalogique envoyé sous forme d’un fichier Gedcom avec près de 5.000 noms, de dates et de lieux, n’aurait jamais intéressé mes enfants et petits-enfants. Je me suis donc dit qu’il valait mieux, après tant d’heures de recherches, essayer d’écrire l’histoire (avec un petit h) de ma famille.

Je tiens d’abord à remercier ceux qui m’ont aidé dans mes recherches et principalement « John » Buydens, décédé en 2012. Il m’avait fourni il y a 15 ans une copie de toute sa base de données qui, à ma connaissance, n’a jamais été publiée.

Les recherches

J’ai trouvé certaines données sur Geneanet, mais on ne peut que regretter le côté « amateur » de bon nombre d’informations : des petits morceaux d’arbres généalogiques sans dates ni lieux souvent recopiés sans la moindre vérification et comportant régulièrement des erreurs.

Quand on fait des recherches, on ne peut oublier le travail fastidieux des copistes qui ont indexés les actes des registres paroissiaux. Avec quelques erreurs certes, mais il faut admettre que déchiffrer ou plutôt décrypter ces documents puis les indexer alphabétiquement a dû être compliqué. Sans ce travail, les recherches pour les années 1600 à 1800 seraient encore beaucoup plus ardues.

Le nom

Les variations des noms au fil du temps, voire même au fil des pages des registres s’expliquent aussi. Les pauvres prêtres et diacres de l’époque n’avaient que des plumes d’oie et certainement de l’encre de mauvaise qualité pour écrire les actes en latin. Et surtout, ils ne possédaient pas ou peu d’écrits pour orthographier correctement les noms.

La plupart des gens étaient illettrés et avec les accents de l’époque (et même d’aujourd’hui), lors d‘événements importants comme une naissance, un mariage ou un décès, sous le coup de l’émotion, de la joie ou la tristesse des déclarants, on peut aisément comprendre que les « van geem » soient parfois devenus des « van giem, gheem, geeme, gheeme, gaeme » et autres orthographes.

Aujourd’hui, seule la variante « van gheem » subsiste en Belgique.

L’origine du nom est quasi certaine. Il provient de Gheemme, un lieu-dit (een hof) de Hamme (commune de Flandre orientale, le long de l’Escaut). Diverses sources le confirment dont des auteurs flamands qui ont écrit l’histoire de presque chaque ville et village de Flandre orientale1.

1 Frans De Potter et Jan Broeckaert, Geschiedenis van Hamme en Moerzeke (1889-1891)

La famille Van Geem, de Hamme à Alost

Par Van Geem Guido

Un arbre généalogique envoyé sous forme d’un fichier Gedcom avec près de 5.000 noms, de dates et de lieux, n’aurait jamais intéressé mes enfants et petits-enfants. Je me suis donc dit qu’il valait mieux, après tant d’heures de recherches, essayer d’écrire l’histoire (avec un petit h) de ma famille.

Je tiens d’abord à remercier ceux qui m’ont aidé dans mes recherches et principalement « John » Buydens, décédé en 2012. Il m’avait fourni il y a 15 ans une copie de toute sa base de données qui, à ma connaissance, n’a jamais été publiée.

Contact

Guido VanGeem